1402184244_businessLe financement d’un rachat d’entreprise (LBO) :

Monsieur M. est le repreneur dans le cadre d’un LBO, opération de rachat avec une dette bancaire, d’une société ayant un CA de 3,6 M€, avec une bonne rentabilité et une très bonne cotation Banque de France. Le prix d’acquisition est de 2 500 000 €. L’apport personnel que le repreneur peut faire est de 400 000 €.

L’objectif a été de construire une stratégie de financement en utilisant tous les moyens possible pour diminuer la dette bancaire pure et ce afin de partager le risque. Il a donc été conseiller au repreneur de créer un holding de rachat et de réaliser un apport en capital de 400 000 € en capital. Le holding appellera en plus 400 000 € de dividendes exceptionnelles à sa filiale qui dispose d’une trésorerie permanente que l’on peut utiliser en partie. L’autofinancement sera donc de 800 000 €. OSEO, véritable soutien à la croissance des PME est sollicité sur cette opération et donne un double accord : un crédit de 300 000 € sur 7 ans avec 2 ans de franchise de remboursement plus un cautionnement sur le financement bancaire restant à trouver à hauteur de 70 %.

A ce stade, il manque à notre repreneur 1 400 000 €. Nous faisons intervenir une société de capital développement en partenariat avec Oseo qui accorde un prêt convertible en actions de 400 000 €.Le financement est ensuite bouclé avec un prêt bancaire de 1 000 000 € syndiqué par 2 banques qui partageront ainsi le risque tout en ayant une garantie OSEO de 70%.Le schéma final permet au repreneur d’assurer un financement équilibré avec 32 % d’apports, 28 % de quasi fonds propres et de dette aidée et enfin 40 % de dette bancaire classique.

Le financement d’un rachat d’entreprise (LBO)
Étiqueté avec :