1402182211_statsAssurance-vie, conception d’une allocation d’actif :

Monsieur et Madame P. ont 55 ans. Ils ont accumulé au fil des années 1 500 000 € de patrimoine financier placé sur une dizaine de contrats d’assurance-vie. Les supports d’investissement sont divers et variés : Fonds euro, OPCVM action, SCPI, fonds garantis…Ils appréhendent leur situation globale avec difficulté, et à l’occasion de la récente crise financière ils souhaitent être accompagnés par un professionnel : Pour établir un diagnostic de la situation, évaluer leur degré d’aversion au risque, proposer une allocation d’actif cohérente à leur horizon de placement (10 ans maximum), et assurer le suivi de leur situation années après années. Globalement, leur allocation d’actif actuelle est la suivante :

Fonds euros et garantis : 60%
Fonds actions et diversifié : 40%
En 2008, cette allocation leur a fait perdre 20% soit 300 000 €. Après un entretien destiné à évaluer leur degré d’aversion au risque, il s’avère que leur « budget risque » a été dépassé : Ils n’auraient jamais imaginé perdre plus de 100 000 € sur une seule année !

L’allocation globale est ajustée à :

Fonds euro et garantis : 85
Fonds action et diversifié : 15%
En imaginant que la baisse maximale annuelle des marchés action soit de 50%, une telle allocation doit permettre de ne pas dépasser 100 000 € de perte. En fonction de la qualité de chacun de leurs contrats d’assurance-vie, nous leur conseillons ensuite les supports à utiliser afin de respecter globalement l’allocation préconisée. Par la suite, nous examinerons leur situation régulièrement afin d’ajuster l’allocation et les supports utilisés.

Assurance-vie
Partager
Étiqueté avec :